Samedi 8 février 2020
 
Chercher


6 février 2020


 


 







Événements



EXPOSITION ARTISTES EN HERBE dans la Galerie d’art Eugène-Racette au Centre culturel du MIFO, 6600 rue Carrière, 613-830-6436. Dans le cadre d’un concours organisé par la Ville d’Ottawa, cette exposition met en lumière les talents de jeunes artistes visuels locaux pratiquant diverses formes d’arts. Vernissage le vendredi 10 janvier de 19 h à 21 h.


39e ÉDITION DE CONTACT ONTAROIS au Centre des arts Shenkman. Plusieurs artistes auront la chance de montrer leur talent, y compris plusieurs artistes franco-ontariens, en plus d’artistes des Maritimes et des Prairies. Pour la programmation complète, visitez le site web : www.reseauontario.ca. Achat de billets : 613-580-2700.


OBJECTIF CINÉMA : « nom à déterminer » à 19 h 30 au Cinéstarz Orléans, 250 boul. Centrum. Coût : 8 $ (adulte) et 6 $ (enfant).


HUMORISTE JULIEN LACROIX « JUSQU’ICI TOUT VA BIEN », à 20 h au Centre des arts Shenkman. Billetterie : 613-580-2700, MIFO.ca ou en personne au 245 boul. Centrum.

 

RÉFLEXION : Le rêve de Camille le soir de Noël
par Denis Gagnon
12 décembre 2019

C’est le 24 décembre et Camille regarde le téléviseur et peut suivre le tracé du père Noël à partir du moment qu’il quitte sa demeure du pôle Nord pour venir porter des cadeaux aux enfants. Comme de raison, elle est bien trop grande pour croire à ça mais, ça l’amuse. Elle pense aux tout-petits qui sont charmés par ce vieux bonhomme habillé de rouge.

Tout en montant l’escalier, elle essaie de se souvenir des temps où elle croyait encore et de tout ce bonheur qu’elle avait à trouver de beaux cadeaux sous l‘arbre, livrés spécialement pour elle. Elle pouvait jurer qu’il avait passé chez elle, car les biscuits qu’elle et sa sœur Janelle avaient placés n’y étaient plus, et le lait non plus.

Sa toilette terminée, elle s’étend dans son beau lit confortable, après avoir reçu une caresse de ses parents. Elle ne veut pas s’endormir et elle se bat avec le sommeil, mais ce dernier l’emporte.

Après quelque temps, elle entend un « toc, toc, toc » doux dans sa fenêtre. Elle pense que c’est le vent qui pousse des feuilles ou des petites branches dans sa fenêtre. Elle s’approche craintivement pour faire face à un gros visage rouge avec son gros doigt sur la bouche. Elle demeure silencieuse malgré tout. Elle regarde un peu plus loin et voit les six rennes du père Noël arrêté sur le toit du garage.

Il lui fait signe d’ouvrir la fenêtre, ce qu’elle fait instinctivement. Il dépose au pied de son lit plusieurs cadeaux encore bien enveloppés malgré le long parcours cahoteux. À ses côtés, il y a mère Noël. « Est-ce que tu aimerais venir avec nous pour continuer notre visite ? Nous n’avons pas l’habitude de faire ça, mais nous reviendrons dans une heure, pas plus », lui dit mère Noël, « il faut que tu sois habillée bien chaudement mon amie, car il fait bien froid ce soir. »

Après s’être habillée de linge chaud par-dessus ses pyjamas, elle s’assoie donc aux côtés de mère Noël dans la carriole, tandis que le père Noël occupe le siège avant avec sa grosse poche de cadeaux. Il lui demande à quel endroit elle voudrait aller et elle lui propose d’aller porter les cadeaux chez ses trois meilleures amies.

Arrivés à destination, ils s’arrêtent sur le toit et un des rennes fait un grand signe avec sa patte, et un foyer se construit instantanément. Le père Noël entre dans la cheminée, laisse les cadeaux, y ressort, et un autre renne fait un signe et la maison redevient comme avant, sans foyer.

Tout va bien jusqu’au troisième endroit alors que le renne-bâtisseur fait la cheminée un peu trop petite et le père Noël en sort presque tout noir. Son beau manteau rouge ainsi que sa belle barbe blanche sont devenus tout noirs. Il ne sait pas comment se débarrasser de la suie qui ne s’enlève plus. Maman Noël trouve cela bien drôle, mais ne dit rien pour ne pas offusquer le gros bonhomme, son mari. De retour à la fenêtre de Camille, maman Noël la serre dans ses bras et le père Noël fait de même. « Au revoir mon amie et bonne nuit, » lui dit-il.

À la grande surprise de l’enfant, le lendemain matin, son oreiller et ses couvertes sont placardés de suie. « Qu’est-ce qui s’est passé ma petite ? Tu es bien sale. As-tu fait ta toilette hier soir ? », lui demande sa maman. « Oui maman, oui mais, durant la nuit, j’ai fait un rêve… »

 

Arts

  La petite histoire...


Patrick Groulx s’en fout drôlement au Shenkman

Ma tante, une comédie de Richard Gratton

Le talent franco-ontarien brille lors du Kaléidoscope


La petite histoire… du chemin Renaud

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2019 Sherwin Publishing