Jeudi 9 juillet, 2020
 
Chercher


9 juillet 2020


 


 






Événements



 

RÉFLEXION : Les différentes sandales au fil du temps
par Denis Gagnon
9 juillet 2020

Quand on dit le mot « sandale », chacun a dans sa tête une situation bien particulière qui lui revient à l’esprit, quand il ou elle a vu une certaine personne en sandales dans telle ou telle situation. Il y a autant de situations qu’il y a de sortes de sandales.

Je me souviens, alors que j’étais tout jeune, d’avoir vu venir au loin sur le chemin de campagne, la silhouette d’un homme habillé d’une grande robe brune, tête nue aux cheveux coupés bizarrement. Plus il s’approchait, plus je pouvais distinguer qu’il ne portait que de vieilles sandales en cuir brun, des sandales bien usées. Puisque nous étions la première maison sur le chemin Gagnon, il s’arrêta chez nous en premier. Ma mère servait toujours un bon repas à ceux qui s’arrêtaient chez nous.

Je dois vous dire que, tout au long de sa visite chez nous, nous examinions ses pieds écorchés et ses « chaussures » qui ne tenaient que par le gros orteil.

Si on se reporte aux temps anciens et les images qu’on y voit surtout dans les religions, c’était habituellement des sandales que portaient les saints. Il faut dire ici que ces personnages vivaient toujours dans des lieux chauds, Moyen-Orient ou autres endroits au soleil brûlant. Je ne peux m’imaginer Saint-Joseph en Kodiak dans la neige jusqu’aux genoux.

Avec les années, les sandales évoluèrent, tout en restant une chaussure bien rudimentaire, mais assez confortable pour différents peuples. Au Canada en été, il y a les fameuses « gougounes » faites de plastique frêle qui sont garanties pour 14 jours ou 1600 pas. De couleur attrayante, elles semblent bien confortables au départ, mais ce n’est pas long qu’on désenchante. Pour ma part, je ne porte jamais de sandales qui tiennent que par le gros orteil, car ça me rend mal à l’aise de sentir quelque chose qui s’interpose entre mon gros orteil, le « hallux », et le second orteil, le « secundus » ou le « depasus ». Toutefois, des sandales qui tiennent par-dessus le pied c’est acceptable et relativement confortable.
Dans un documentaire télévisé, j’ai vu un homme d’Amérique du Sud qui fabriquait des sandales à partir de vieux pneus et de liasses de cuir. Elles semblaient bien confortables et ne cédaient pas à l’usure comme nos gougounes. La semelle ne s’use pratiquement pas et les liasses de cuir sont facilement remplaçables.

Parfois, je me demande pourquoi on ne prend pas exemple sur eux, nous, avec nos millions de pneus usagés qui croulent en tas immenses et qui parfois causent des incendies toxiques. Oui, la pauvreté apporte souvent de l’innovation, mais notre société pense faire mieux avec des sandales chinoises de courte durée. Pensez-y! Marcher sur la plage en y laissant des traces de Michelin, ça rabat un orgueil pour les riches pédants.

Il y a toutefois de bien belles sandales au prix assez faramineux qui font la beauté de ces pieds bien entretenus aux ongles vernis de couleurs voyantes. Il y a aussi les sandales de cuir pas mal maganées, mais quand même assez confortables pour ceux qui peuvent endurer un épais cordon de cuir qui gêne hallux et secundus.

En réalité, la sandale est une manière de protéger le dessous du pied, tout en lui donnant la liberté, lui qui a besoin d’air.

À chacun sa sandale!

Arts

  La petite histoire...


Des artistes locaux et l’église Saint-Joseph à l’unisson

Ma tante, une comédie de Richard Gratton

Le talent franco-ontarien brille lors du Kaléidoscope


La petite histoire… de la voie Radisson

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2020 Sherwin Publishing