Jeudi 11 avril 2024
 
Chercher

 


28 mars 2024


25 septembre 2023


 


 






Événements



 

La petite histoire... de la rue Gérald
Alton Legault
Auteure principale
29 février 2024

La rue Gérald, une petite rue en cul-de-sac, située à l’est du chemin Trim dans le quartier #1, Orléans-Est-Cumberland, s’étend au sud sur le coteau à l’ouest du ruisseau Cardinal, sur une distance d’environ 500 mètres depuis le chemin Old Montreal.

La rue porte le nom de Gérald, depuis sa prise en charge et sa désignation par le Conseil du canton de Cumberland au cours des années 1970, pour rendre hommage à Gérald Maisonneuve, initiateur de l’ouverture de la rue.

Gérald Maisonneuve est issu d’une grande famille de 14 enfants de St-Pascal-de-Baylon. Né en 1922, fils d’Arthur Maisonneuve et de Rose-Anna Brunet, il épouse Colette Brazeau le 29 août 1948 en l’église St-Benoit à Wendover. Ils auront neuf enfants : Pierre, Richard, Alain, Lynn, Christiane, Constance, Estelle, Rosanne et Sonia.

En 1949, Gérald Maisonneuve achète le lot 29 de la 1re concession du canton de Cumberland et s’installe avec son épouse dans la vieille maison (démolie en 2019) d’une fermette au coin sud-ouest de ce qui deviendra la rue Gérald.

Il cultive d’abord la terre, puis devient menuisier en 1955. En 1961, au moment où se manifeste une tendance au développement de quartiers résidentiels dans le secteur d’Orléans, Gérald entreprend l’ouverture d’une rue privée en gravier jusqu’au haut du coteau avec l’aide de Gérard Charbonneau.

Déjà en 1959, Wilfrid Charlebois avait construit sa maison au coin sud-est avec le bois de la grange.

En 1964, Gérald est élu comme commissaire scolaire pour la nouvelle unité administrative des écoles du canton de Cumberland regroupées à l’école Notre-Dame du Cap.

En 1965, la famille déménage à Alexandria où Gérald pratique le métier de transporteur du lait par camion.

Au cours des années 1970, il vend le terrain non-développé plus au sud à Gérard Charbonneau, puisatier, qui le divise en lots qu’il vendra après 1980 avec aménagement de puits artésiens.

En 1998, retraité, Gérald s’installe avec son épouse dans un condo sur le boulevard Centrum à Orléans. Il décède en 2001 et est inhumé dans le cimetière de la paroisse Sacré-Cœur d’Alexandria.

La petite rue Gérald se développe au gré des ans et des gens qui viennent y vivre.

En 1966, on n’y trouve que six maisons : celles de Gérald Maisonneuve (louée), Wilfrid Charlebois, Rhéal Dupuis, Léo Parent, Yvan Maisonneuve et Edmond Nadon.

En 1966, le frère de Gérald, Yvan, époux de Raymonde Gareau, employé à l’Imprimerie nationale, gère l’imprimerie Maisonneuve dans son sous-sol au 1342 rue Gérald, pour répondre aux besoins de la population francophone.

En 1992, son fils, Marc, prend la relève de l’imprimerie qui devient l’imprimerie Nova Impressions, éventuellement déménagée dans le secteur Beacon Hill.

En 1976, il y a 13 maisons; en 1983, le canton procède au pavage de la 1re partie de la rue; en 1991, il y a 26 maisons et la rue est complètement pavée, mais sans trottoirs ni services municipaux d‘eau et d’égouts. En 2024, il s’y trouve 27 résidences.

Parmi les résidents qui y ont vécu, on retrouve, entre autres, les enseignants Paul Drouin (secrétaire du conseil du « Police Village of St. Joseph d’Orleans » en 1969-1970) et son épouse, Monique Cholette, le paysagiste Bob Larochelle, l’éminent pédiatre Victor Marchessault et le couple Roman-Blacio qui, en 1985, a ouvert l’une des premières garderies dans le coin, The Little School Day Care Centre, au 1438 rue Gérald, avant de la déménager dans le parc d’affaires Taylor Creek.

La rue Gérald est sans doute l’un des trésors cachés d’Orléans tant par sa petite histoire que par sa situation pittoresque et la vue imprenable qu’elle offre sur l’île Petrie, la rivière des Outaouais et les majestueuses Laurentides au nord.

(Cet article a pu être publié grâce au généreux appui de nos partenaires commerciaux locaux.)

 

Arts

  La petite histoire...


Un troisième roman pour Mélissa Balthazar

Le MIFO se met en mode fête pour la rentrée

Le MIFO lance sa saison artistique 2023-2024


La petite histoire... de la rue Gérald

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2023 Sherwin Publishing