Mardi 15 septembre, 2020
 
Chercher


17 septembre 2020


 


 






Événements



 

Une foule record pour le Centre des Arts Shenkman
Amélie Trottier, 12e année
École catholique Garneau
2 mai 2019

Le 28 mars dernier, de jeunes artistes de 7e et 8e année ont foulé les planches de la salle Harold-Shenkman à Orléans, dans une mise en scène signée Pierre Labelle. L’enseignant de Garneau qui prendra sa retraite cette année, souhaitait depuis longtemps monter un spectacle de cette envergure: « Les étoiles étaient alignées, et avec mes amis dans d’autres écoles, M. Blais (Mer Bleue), M. Bilodeau (Béatrice-Desloges) et M. Gagnon (Samuel-Genest), l’occasion s’est présentée. Je me suis dit que c’était le temps de partager ce que je faisais avec la GANG et de donner l’occasion aux élèves d’outrepasser les murs de l’école. »

Le groupe d’acteurs novices de Garneau (la GANG) est la troupe de théâtre 7-8. Pierre Labelle a toujours tenté de mettre en scène des pièces du répertoire franco-ontarien pour faire découvrir aux élèves la diversité des textes. Dans le spectacle Théâtre Franco 11/17, les spectateurs ont eu la chance de voir 14 extraits de pièces maintenant considérées comme les « classiques » franco-ontariens.

Ce fut donc une expérience hors de l’ordinaire pour la soixantaine d’élèves participants. « Quand M. Labelle parlait gros, je pensais pas gros de même! C’était beaucoup plus gros que ce que je pouvais m’imaginer », dit Hugo Brisson, un élève de Garneau. Celui-ci, qui jouait dans l’extrait de La machine à beauté de Robert Bellefeuille, partage que c’était une chance de montrer qu’il était Franco-Ontarien. Son ami, Alexi Denis, qui lui, était dans l’extrait de Hawkesbury Blues de Jean-Marc Dalpé et Brigitte Haentjens, dit qu’il a beaucoup aimé que tout était en français et que tout le monde s’y donnait à fond.

En plus, un record fut établi grâce aux 3500 spectateurs en trois jours. Du jamais vu pour le Shenkman, autant pour les évènements francophones qu’anglophones. C’est donc une grande fierté pour M. Pierre Labelle, et une merveilleuse façon de terminer sa carrière dans le milieu de l’enseignement. Cependant, ce n’est pas la retraite qui l’empêchera de faire du théâtre puisqu’il envisage déjà un retour sur les planches. Il confie aussi ne pas avoir fait son dernier show avec les élèves. Pour lui, le spectacle Théâtre Franco 11/17 n’était pas un rêve de fin de carrière, c’était une question de cheminement. Alors, peut-être que sa carrière d’enseignant tire à sa fin, mais son cheminement dans le milieu artistique est loin d'être terminé.

(Cet article a pu être publié grâce au généreux appui de nos partenaires commerciaux locaux.)

Arts

  La petite histoire...


Retour de la programmation artistique au MIFO

Des artistes locaux et l’église Saint-Joseph à l’unisson

Ma tante, une comédie de Richard Gratton


La petite histoire… de l’avenue Lacroix

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2020 Sherwin Publishing