Mardi 4 juin 2024
 
Chercher


23 mai 2024


 


 






Événements



 

 

Un parcours improbable vers la musique rap
Jean-Marc Pacelli
L’Orléanais
22 juin 2023

Le 7 juillet prochain, Liautaud H. Philogène, mieux connu sous son nom d’artiste KingH509, offrira le spectacle KingH509 en concert avec ses amis au Club SAW d’Ottawa.

Bien qu’il cumule plus d’une décennie derrière le micro, rien ne prédestinait réellement l’homme de 29 ans à se lancer dans le monde de la musique. « Je n’étais pas dans le milieu [quand j’étais jeune]. C’est très tard que j’ai compris que je voulais faire de la musique. »

Né en Haïti, Liautaud affirme toutefois que la musique était présente à la maison. « La radio était toujours allumée chez moi. Le dimanche, ma mère mettait la musique à fond. Le matin, c’était des chansonnettes françaises. Plus on avançait dans la journée, plus la musique devenait ambiante. »

Décrivant sa jeunesse comme étant très joyeuse, les choses prennent une tournure plus sombre lorsque le patriarche de la famille décède. Liautaud a alors 9 ans.

« Ça n’a pas été facile pour moi d’assurer cette perte », avoue-t-il candidement, tout en soulignant que sa mère, son frère et sa soeur ont été d’une grande aide pendant cette période.

De la mort de son père découle l’écriture comme forme de thérapie, telle que conseillée par un psychologue. « Plus je me forgeais une nouvelle identité dans l’écriture, plus je me cherchais. »

Mais il faudra encore quelques années avant que ses poèmes deviennent des paroles de rap.

Après avoir terminé ses études secondaires à Philadelphie, Liautaud atterrit à Gatineau et entame des études à l’Université d’Ottawa où il décrochera un baccalauréat en sciences sociales avec une mineure en sociologie.

C’est sur le campus que sa voie s’est finalement révélée à lui. « Je faisais partie du club des étudiants haïtiens. J’étais donc présent dans plusieurs activités culturelles. Plusieurs fois, j’ai dû composer des textes de chants et monter des pièces de théâtre. En faisant toutes ces activités, c’est là que j’ai réalisé qu’il y a quelque chose d’autre chez moi dont je n’étais pas conscient. »

Après avoir fait une introspection, il découvre qu’il avait une soif de créer. Une fois son baccalauréat en main, il décide donce de se lancer professionnellement.

Demeurant à Orléans depuis 2020, KingH509 n’envisage pas de déménager vers Montréal, comme le font d’autres artistes. Il compte, par contre, travailler à y placer sa musique pour diffusion une fois son spectacle de juillet derrière lui.

KingH509 en concert avec ses amis se déroulera au Club SAW, situé au 67, rue Nicholas. Les billets peuvent être achetés au coût de 30 $ à la porte ou sur eventbrite.ca.

Le principal intéressé invite ceux et celles qui voudraient en savoir plus sur lui à visiter le kingh509.ca ou à le suivre sur les différents réseaux sociaux.

Arts

  La petite histoire...


Un troisième roman pour Mélissa Balthazar

Le MIFO se met en mode fête pour la rentrée

Le MIFO lance sa saison artistique 2023-2024


La petite histoire... du parc Mantha

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2023 Sherwin Publishing