Lundi 29 janvier 2024
 
Chercher


1 février 2024


25 septembre 2023


 


 






Événements



 

 

Des Orléanaises inspirantes aux récits fascinants
André Magny
IJL – Réseau.Presse – L’Orléanais
25 mai 2023

Avec le deuxième tome du recueil de textes Autour d’elles : Récits de femmes, le projet orchestré par l’Alliance des femmes francophones du Canada (AFFC) donne la parole à des francophones issues de la diversité culturelle provenant de la Saskatchewan, du Manitoba et de l’Ontario.

Parmi celles-ci, une dizaine a choisi la francophonie ontarienne dont certaines se sont établies à Orléans. Tahina Rabezanahary et Marie-Hélène Destiné sont de celles-là.

Arrivée à 3 ans au Canada de Jérémie, petite ville du sud-ouest d’Haïti, afin de retrouver son papa déjà installé à Ottawa au début des années 1970, le bilinguisme a toujours été présent dans la vie de Marie-Hélène Destiné… soit un français teinté des couleurs du créole.

C’est d’ailleurs l’un des points abordés dans le récit de celle qui a fait ses études en littérature française et en journalisme : le besoin de transmettre à ses fils et maintenant son petit-fils cette identification à la francophonie, sans toutefois oublier les racines haïtiennes.

À Orléans, notamment, elle a réussi à avoir un certain encadrement francophone pour ses enfants.

Consciente que « la culture change selon l’endroit que l’on habite », précise-t-elle au téléphone, Marie-Hélène Destiné a voulu montrer dans son texte que l’immigration apporte aussi un autre regard sur l’endroit d’où l’on vient.

Le projet de l’AFFC, soutenu en Ontario par l’Union culturelle des Franco-Ontariennes et le Mouvement ontarien pour les femmes immigrantes francophones et par le soutien financier de Patrimoine Canada, avait le mandat de permettre à la douzaine de femmes ayant participé aux quatre ateliers d’écriture de s’exprimer sur leur vécu et de les réunir en raison d’un point commun : la langue française.

Selon la directrice générale de l’AFFC, Mme Soukaina Boutiyeb, les ateliers
avaient pour but « de les mettre à l’aise, dans un esprit de transparence, de pouvoir parler de ce qui avait pu les rendre vulnérables dans leurs parcours d’immigrantes. »

Les ateliers ont aussi permis de démontrer que toutes ces femmes, si elles ont pu avoir une destinée parfois faite d’embûches, logent néanmoins dans la maison de la résilience et jamais dans celle du misérabilisme. « Nou se wozo, nou pliye men nou pap janm kase », le roseau plie mais il ne casse pas, comme l’écrit en créole dans son texte Marie-Hélène Destiné.

Celle-ci est d’ailleurs d’avis que ces ateliers virtuels d’écriture lui auront permis, outre le fait d’explorer la créativité – qu’elle souhaite d’ailleurs poursuivre dans d’autres écrits –, « d’avoir osé raconter, d’échanger sur nos appréhensions ».

Même son de cloche du côté de Tahina Rabezanahary d’origine malgache, qui a toujours voulu immigrer au Canada dès sa plus tendre enfance.

Son récit raconte donc son parcours, qui s’est arrêté tout d’abord au Nouveau-Brunswick où elle travailla au sein de la délégation néo-brunswickoise dans le cadre des Jeux de la Francophonie en 2001, qui se sont tenus à la fois à Ottawa et Hull.

Maintenant directrice adjointe pour Affaires mondiales Canada et résidente d’Orléans, « un milieu où j’ai pu envoyer mon fils à l’école en français et où je peux aller voir des spectacles au MIFO », Tahina Rabezanahary vient d’une culture où selon elle, « on apprend aux femmes à ne pas avoir trop d’ambition. »

Sa participation à Autour d’elles lui aura permis de transmettre un message d’espoir aux femmes et à son fils : « Il ne faut pas oublier ses rêves. Tout est possible quand on y croit. »

Arts

  La petite histoire...


Un troisième roman pour Mélissa Balthazar

Le MIFO se met en mode fête pour la rentrée

Le MIFO lance sa saison artistique 2023-2024


La petite histoire... de l’avenue de la Famille-Laporte

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2023 Sherwin Publishing