Vendredi 25 novembre 2022
 
Chercher


10 novembre 2022


 


 






Événements



 

 

Retour orléanais sur les élections municipales
André Magny
IJL – Réseau.Presse – L’Orléanais
10 novembre 2022

Au départ, ils étaient neuf candidats dans les trois quartiers touchant principalement Orléans. Au fil d’arrivée, le 24 octobre au soir, il est resté trois élus qui en sont à leur 2e mandat, tous reconduits avec plus de 70 % des voix : Matthew Luloff, Catherine Kitts et Laura Dudas.

« C’est super, c’est bon les résultats; les gens d’Orléans ont voté pour la stabilité. » C’est en ces mots que l’ancien conseiller Mathieu Fleury commente la soirée du 24 octobre.

Celui qui ne regrette nullement sa décision de ne pas s’être présenté à la mairie n’approuve pas nécessairement le fait que seulement 44 % des électeurs d’Ottawa se soient prévalus de leur droit de vote. « Il faut cogner à plus de portes pour intéresser les gens aux élections municipales », croit-il.
Au sens premier du terme, les élus contactés au téléphone ont tous précisé que le porte-à-porte effectué au cours de leur campagne avait été un élément important de leur victoire.

Pour Catherine Kitts, bien qu’elle utilise les réseaux sociaux, aller rencontrer les gens chez eux, « c’est une façon efficace de créer des liens de confiance ». D’autant plus que dans son cas, Orléans-Sud-Navan avait été passablement chamboulé, ce qui l’a obligée à mettre les bouchées doubles pour mieux se faire connaître de ses nouveaux électeurs.

Pour le représentant d’Orléans-Est-Cumberland, Matthew Luloff, tout comme pour Catherine Kitts et sa collègue Laura Dudas, c’est le manque d’infrastructures en ce qui concerne les transports en commun et l’état des routes qui sera l’une des grandes priorités des quatre prochaines années.

« À Orléans, selon Matthew Luloff, nous n’avons pas de nids-de-poule, mais des nids-de-vache! »

Celui qui a obtenu 74 % des votes mentionne également qu’il souhaite que ce second mandat lui permette de mener à terme la construction d’un pont piétonnier.

Quant à Laura Dudas, qui n’a pu nous accorder d’entrevue téléphonique, elle a toutefois écrit à L’Orléanais pour faire savoir qu’une de ses priorités, « c’est le repavage et le renouvellement complets du boulevard Jeanne d’Arc Sud, de Champneuf au chemin Innes » qui lui importe ainsi que du boulevard Orléans à l’entrée est de la rocade de Blackburn.

Elle affirme qu’elle a obtenu « les millions de dollars d’infrastructure nécessaires non seulement pour achever ces projets, mais aussi pour avancer les travaux de plusieurs années. »

Selon les conseillers contactés, la pandémie, combinée à une grève de la construction pour certains projets, a entraîné du retard pour finaliser, disent-ils, les objectifs du mandat précédent.

De son côté, Catherine Kitts y va notamment avec l’aménagement de pistes cyclables.

Elle ajoute qu’il est important de procéder également au prolongement de Brian-Coburn et du Transitway de Cumberland et de régler enfin le litige avec la CCN sur ce dossier, « sinon on va construire de manière pas efficace » en parlant du développement urbain.

Saluant tous l’arrivée du nouveau maire, Mark Sutcliffe, les conseillers consultés estiment que celui-ci semble avoir une bonne compréhension « des enjeux des banlieues », comme le précise Matthew Luloff.

« Je suis excitée à l’idée de travailler avec lui », renchérit la conseillère Kitts. Elle parle d’un sentiment d’optimisme et d’espoir qui devrait souffler autour de la table du nouveau conseil de ville.

L’arrivée de nombreux nouveaux conseillers – une douzaine – sème aussi l’enthousiasme chez Lauras Dudas. Tout comme le fait que le nouveau maire semble sensible au fait francophone.

Si Laura Dudas parle de soutenir le projet d’expansion du Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO), qu’elle qualifie comme une « organisation phénoménale », Matthew Luloff se dit chanceux de travailler pour une communauté « riche d’une culture franco-anglo », alors que Catherine Kitts conclus en affirmant qu’elle fera tout pour améliorer la programmation en français « pour les enfants et les adultes » à Orléans comme ailleurs à Ottawa.

Arts

  La petite histoire...


Un deuxième roman pour Mélissa Balthazar

Une 2e édition virtuelle réussie pour Vision'Art

Martin Deschatelets : de Harry Potter à Netflix


La petite histoire... du Centre récréatif François-Dupuis

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2021 Sherwin Publishing