Mardi 19 novembre 2019
 
Chercher


14 novembre 2019


 


 







Événements



LANCEMENT DU LIVRE « NOËL D’ICI… CONTES, TRADITIONS, LEÇONS ET CHANSONS » PAR GÉRALD POULIN, publié aux Éditions ontariennes Pro-Aînés d‘Orléans. Venez rencontrer Gérald de 9 h à 12 h lors du déjeuner mensuel au RAFO, 3349 chemin Navan.


CONFÉRENCE DU LIEUTENANT GÉNÉRAL RICHARD EVRAIRE : LE BILINGUISME ET LES FORCES CANADIENNES de 13 h 30 à 15 h 30 à l’Institut canadien-français d’Ottawa, 316 rue Dalhousie. Entrée libre. Infos : rhealsabourin@rogers.com.


RÉUNION MENSUELLE DES FILLES D’ISABELLE NOTRE-DAME DU SACRÉ-CŒUR 1296 ORLÉANS à 19 h au Complexe funéraire Héritage, 1250 ch. Trim. Info : 613-835-7544.


LES NOËLS DE MARIE MICHÈLE DESROSIERS à 20 h à l’église Saint-Joseph, dans le cadre de la 5e année de la campagne de financement. Coût : 50 $. Billets au bureau de la paroisse au 2757 boul. St-Joseph, au téléphone : 613-824-2472 ou sur Eventbrite.ca.

 


Les mémoires d’un visionnaire franco-ontarien publiés
Jean-Marc Pacelli
L’Orléanais
17 octobre 2019

Le 22 septembre dernier avait lieu le lancement des mémoires de Maurice Lapointe, Frère des Écoles chrétiennes, intitulés 50 ans en francophonie ontarienne, à l’Institut canadien-français d’Ottawa (ICFO).

Si l’homme a touché la vie de plusieurs jeunes à titre d’enseignant à l’ancienne Académie De La Salle, puis de directeur de l’École secondaire publique De La Salle, il a surtout marqué la vie de tous ceux qui désirent obtenir une éducation en français en Ontario, lui qui a été l’une des figures de proue dans la création d’écoles secondaires publiques de langue française.

PHOTO: JEAN-MARC PACELLI

Décédé le 27 juin 2015, celui qui a aussi siégé à titre de premier président du conseil d’administration du Collège La Cité avait écrit ses mémoires en 2007, puis en avait imprimé quelques copies pour les remettre à des amis trois ans plus tard : « Il avait besoin de mettre sur papier son expér- ience », a expliqué Rhéal Sabourin, directeur et responsable du Cercle littéraire de l’ICFO et l’un des heureux élus à avoir reçu une copie des mémoires. « Un groupe d’amis a eu l’idée de les publier officiellement pour qu’on les retrouve à la bibliothèque », a-t-il poursuivi.

Pour M. Sabourin, l’importance de la publication d’un tel ouvrage ne fait aucun doute : « Il y a des gens qui ont travaillé très fort pour que les jeunes puissent étudier en français aujourd’hui. Maurice est de ceux qui ont travaillé d’arrache-pied à une époque où les anglophones ne voulaient pas que les francophones aient trop d’autonomie, parce que les écoles étaient gérées conjointement en français et en anglais. Les anglophones ne voulaient pas perdre leur part. »

M. Sabourin a d’ailleurs invité les conseils scolaires à se procurer le livre pour les donner à leurs directions d’écoles pour que le travail fait, il y a plusieurs années, soit connu et reconnu. Selon lui, ces mémoires servent de témoignage rare d’une période riche et dense en éducation.

Au cours du lancement, plusieurs témoignages se sont succédé, permettant à la salle comble d’en apprendre plus sur le personnage : « J’ai découvert un visionnaire. Il était protecteur et combatif, mais pas agressif ni violent; confiant et déterminé, mais ni prétentieux ni arrogant; sensible, mais jamais fragile ou dépassé; ferme dans ses convictions, mais compréhensif et à l’écoute », a partagé Jean Comtois, autre joueur-clé de la création d’écoles secondaires publiques en français.

Denis Chartrand, président par intérim du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) et Édith Dumont, directrice de l’éducation, ont profité de leur présence pour annoncer un don de 15 000 $ remis à Solidarité jeunesse, en l’honneur du frère Maurice.

L’organisme, géré par les sœurs de Sainte-Marie et aujourd’hui sis dans l’ancien domicile du disparu, intervient auprès des jeunes de toutes les religions dans des projets humanitaires pour leur permettre de rêver, de s’épanouir et de s’ouvrir sur le monde : « Solidarité jeun-esse représente si bien la responsabilité sociale et collective que nous avons tous à l’égard de l’éducation afin de permettre aux jeunes de développer leur plein potentiel », a exprimé M. Chartrand.

(Cet article a pu être publié grâce au généreux appui de nos partenaires commerciaux locaux.)

Arts

  La petite histoire...


Ma tante, une comédie de Richard Gratton

Le talent franco-ontarien brille lors du Kaléidoscope

Les mémoires d’un visionnaire franco-ontarien publiés


La petite histoire… du parc communautaire de Cardinal Creek 2e partie

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2019 Sherwin Publishing