Jeudi 17 octobre 2019
 
Chercher


17 octobre 2019


 


 







Événements



SOUPER DE STEAK AU PROFIT DU CENTRE MIRIAM (suite à un incendie dans l’édifice où était logé le Centre), organisé par les Chevaliers de Colomb de 17 h à 21 h au sous-sol de l’église Saint-Joseph. Coût : 20 $. Bar payant/bière et vin. Infos : Luc Paquette au 613-266-7563.


LANCEMENT DU LIVRE « BERNARD AIMÉ POULIN, UN PORTRAIT » par Benoît Cazabon. Un dialogue entre l’auteur et l’artiste, de 13 h 30 à 15 h 30, à l’Institut canadien-français d’Ottawa, 316 rue Dalhousie. Entrée libre. RSVP : rhealsabourin@rogers.com.


OBJECTIF CINÉMA : « DÉRIVE » drame familial québécois à 19 h 30 au Cinéstarz Orléans, 250 boul. Centrum. Coût : 8 $ (adulte) et 6 $ (enfant).


BINGO DES TAMALOUS à 13 h au RAFO, 3349 chemin Navan. Un maximum de 5500 $ à gagner. Coût : 55 $ par personne. Achetez vos billets à l’avance ou par tél. au 613-834-6808. Aucun billet ne sera vendu à la porte. Les portes ouvriront à 11 h 30. Renseignements : info@rafo.ca. Permis # M820273.

 


La sécurité d’Orléans, une responsabilité citoyenne
par Karine Charlebois
par L’Orléanais
27 août 2019

Certains résidents d’Orléans ont manifesté leurs inquiétudes à la suite d’incidents violents, voire criminels, survenus dans la dernière année. Alors que le Service de police d’Ottawa (SPO) a récemment annoncé le retour des services de police communautaires dans trois quartiers de la capitale nationale, plusieurs se questionnent sur l’importance apportée à la prévention du crime à Orléans.

Selon les données de la SPO, bien que le taux de criminalité ait diminué de 8,7 % entre 2017 et 2018, les incidents rapportés sont plus sévères qu’auparavant, avec une augmentation de 5,2 % des crimes violents.

Le conseiller municipal d’Orléans, Matthew Luloff, tient cependant à préciser que plusieurs mesures ont été mises en place, depuis son entrée en poste en décembre 2018, afin d’assurer la sécurité des citoyens.

« J’organise des rencontres trimestrielles avec les représentants des divers groupes communautaires pour faciliter des améliorations collaboratives dans notre communauté », indique-t-il.

M. Luloff souligne que les résidents ont « tous un rôle à jouer pour assurer une communauté sécuritaire pour tous ». Selon lui, « Le développement communautaire est un processus collectif et à long terme avec l’objectif d’établir des relations de confiance. »

Il invite d’ailleurs le public à signaler toutes activités suspectes au constable Marc Leroux, policier communautaire pour l’est d’Ottawa. Constable Leroux encourage les citoyens à prendre part aux divers programmes de prévention du crime de la SPO, notamment, le programme de surveillance de quartier, le programme d’inspections de sécurité à domicile, l’application 529 Garage, afin de réduire les vols de vélo, et le programme « Objets de valeur retirés », pour la prévention des vols dans les véhicules.

« Nous comptons sur le public pour collaborer avec la police afin d’identifier des problèmes et ainsi veiller à améliorer le bien-être et la sécurité des membres de notre communauté », souligne Constable Leroux.

Rappelons qu’en juillet dernier, une série de vols a été perpétrée dans plus de 15 véhicules du secteur du croissant Grenoble.

En mars 2019, la police d’Ottawa a également ouvert une enquête après que des résidents aient entendu des coups de feu raisonner. Quelques jours plus tard, deux balles ont été tirées à travers une résidence, l’une d’entre elles se rendant dans une seconde demeure. Personne n’a été blessé dans cet incident. La police estime qu’il s’agissait d’une fusillade ciblée.

De plus, en août 2018, trois adole- scents ont été arrêtés à la suite d’attaques en bande. Les jeunes âgés de 15 et 16 ans ont été inculpés de vol, d’agression armée et de port d’arme dans un dessein dangereux.

Des parents inquiets de la violence ont d’ailleurs créé un groupe Facebook dans le but de sensibiliser la population et ainsi faire une différence. La page intitulée « It’s Your City, Let’s All Help Make Orléans Safe » (C’est notre ville, rendons Orléans plus sécuritaire), créée en juillet 2018, compte plus de 4000 abonnés.

« La devise “Voir quelque chose, dire quelque chose” est vivement encouragée, non seulement pour assurer la sécurité des membres de notre communauté, qui est notre objectif principal, mais également pour démontrer la nécessité d’augmenter les effectifs policiers à Orléans », témoigne Julie Low, admini- stratrice de la page Facebook.

Le constable Marc Leroux souligne que les trois nouvelles équipes de surveillances communautaires dans Carlington, Overbrook-Vanier et Ottawa Sud seront intégrées à d’autres services et partenaires de la ville, et s’efforceront d’établir un flux cohérent de dialogue et de renseignements au sein de toute la communauté d’Ottawa.

« C’est un début. Évidemment, ces zones ont été choisies en raison du taux de criminalité plus élevé, mais nous cherchons à poursuivre l’expansion des équipes de polices communautaires.»

(Cet article a pu être publié grâce au généreux appui de nos partenaires commerciaux locaux.)

Arts

  La petite histoire...


Le talent franco-ontarien brille lors du Kaléidoscope

Les mémoires d’un visionnaire franco-ontarien publiés

L’amour compte double, une histoire d’amour humoristique


La petite histoire… du parc communautaire de Cardinal Creek

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2019 Sherwin Publishing