Jeudi 1er avril 2021
 
Chercher


1er avril 2021


 


 






Événements



 

RÉFLEXION : Le dentiste, adulé et craint en même temps
par Denis Gagnon
4 février 2021

C’est sûrement un sujet qui ne laissera personne indifférent, car il y a des gens pour qui une visite chez le dentiste n’est qu’une visite ordinaire alors que pour d’autres, c’est un cauchemar ou pas loin. Je me classe dans la dernière catégorie.

Il faut dire, avant de commencer, que mon épouse et moi allons chez le Dr K. depuis au moins 10 ans, un dentiste hors pair, parlant aussi bien français qu’anglais, entouré de gens compétents et sensibles au bien-être de chaque client. Avant lui, nous allions, pendant plusieurs années, au bureau du Dr M., aussi un charmant monsieur, sympathique, avec une voix bien douce. Il était au courant que les piqûres m’effrayaient.

Toujours est-il qu’à chaque fois que j’allais le voir et qu’il sortait sa « flèche-gelante » lui et son assistante souriaient, assez pour que je puisse les entendre. J’avais l’impression qu’il avait un fou plaisir à entrer cette longue aiguille dans ma bouche, mais ce n’était pas le cas.

Juste avant qu’il prenne sa retraite, je visitai son bureau pour une dernière fois et il me révéla le secret de son sourire : « Ici, on vous nomme l’homme aux chaussures grinçantes. Lorsque je sors la seringue, vos pieds croisés frottent vos chaussures ensemble, ce qui fait ce petit bruit spécifique à chaque fois ».

Je venais de comprendre. Quand je m’installais sur la chaise, je croisais mes bras, croisais mes jambes et mon corps devenait aussi raide que la seringue qu’il s’apprêtait à m’insérer dans la gencive. Pas trop le fun.

Revenons au Dr K., charmant monsieur, toujours bien propre aussi, reflet de son bureau, de son équipement et des demoiselles/dames qui lui portent assistance. Après le Dr M., il fallait bien que je trouve un autre dentiste qui parle absolument le français.

Sur recommandation, je contactai le bureau du Dr K. qui s’avéra un bien bon choix. Il faut avoir bien confiance en quelqu’un pour ouvrir sa bouche et le laisser vous piquer et insérer toutes sortes de machineries à l’intérieur afin d’y faire le travail, donc, aucun contrôle sur ce qui va se passer. Il a sûrement appris par ma nièce, qui est hygiéniste dentaire à son bureau, que je ne suis pas confortable en face de ces seringues. Avant de commencer, il se place toujours en arrière de moi pour que je ne le voie pas avant qu’il introduise ce grand pique dans ma bouche. J’ai toujours eu l’impression que la pointe de la seringue du dentiste mesurait de 4 à 6 pouces, assez pour me sortir par le cuir chevelu.

Avec le temps, j’ai appris à relaxer, du moins à faire semblant. Tout se déroule assez bien, jusqu’à ce qu’il atteigne le nerf sensible de la dent, me faisant sursauter. Dr K. s’excuse à chaque fois, mais ce n’est pas sa faute, car il fait son travail aussi délicatement que possible. Ensuite, il se sert de ses perceuses, polisseuses, qui font un bruit d’enfer. Après quelque temps, alors que son travail est fini, il a toujours un bon commentaire pour moi, ce qui m’incite à lui pardonner pour cette piqûre de départ. Merci Dr K.

Je vous parlerai éventuellement de l’origine de ma phobie des piqûres qui remonte alors que je n’avais que 6 ans.

 

 

Arts

  La petite histoire...


Retour de la programmation artistique au MIFO

Des artistes locaux et l’église Saint-Joseph à l’unisson

Ma tante, une comédie de Richard Gratton


La petite histoire… de la Salle Marcel-Turgeon

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2020 Sherwin Publishing