Jeudi 9 juillet 2020
 
Chercher


9 juillet 2020


 


 






Événements

 

 

Éditorial : Mon au revoir à L’Orléanais
par Louis V. Patry
Rédacteur en chef
25 juin 2020

Ceci est un moment très difficile pour moi, car après longue réflexion, je vous annonce que je quitte mon poste de rédacteur en chef de L’Orléanais. Dans quelques mois, j’aurai 75 ans et ceci me fait réaliser que le temps passe vite et que j’ai mis de côté plusieurs intérêts au cours des années que j’ai consacrées à ce journal dont je suis très fier.

Mes années de bénévolat comme rédacteur en chef ont été enrichissantes, me permettant de travailler avec des pigistes, jeunes femmes et jeunes hommes enthousiastes, débrouillards et ponctuels, et de rencontrer les professionnels de l’Association de la presse francophone (APF), ces gens dévoués à la protection de la liberté d’expression en ces temps difficiles pour les médias.

L’aventure a débuté suite à la disparition en 2015 de la version papier de L’Express d’Ottawa (autrefois appelé L’Express d’Orléans); il n’y avait plus de journal communautaire francophone qui s’adressait en partie aux gens d’Orléans, résultant en un vide demandant d’être comblé. À l’automne 2016, j’ai rencontré le francophile Fred Sherwin, le nouveau propriétaire du Orléans Star qui, comme moi, explorait la possibilité d’avoir à nouveau un journal communautaire francophone à Orléans. J’ai offert d’être responsable d’un tel journal dont il serait le propriétaire, et que je nommerais L’Orléanais. C’est ainsi que le 19 janvier 2017, ce mensuel est né et j’y ai signé humblement, sans aucune expérience journalistique, mon premier éditorial. Maintenant, en plus de la version papier, L’Orléanais est disponible en ligne depuis environ un an, au www.issuu.com/orleanais.

Orléans est choyé d’avoir d’excellents organismes francophones tels que le Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO), la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO), le Rendez-vous des aînés francophones d’Ottawa (RAFO) et l'Association du patrimoine familial francophone de l'Ontario (APFFO), entre autres, ainsi que de nombreuses écoles francophones. L’Orléanais, la voix francophone d’Orléans, est un outil essentiel pour faire connaître l’existence de ces entités, ainsi que l’histoire d’Orléans et de ses résidents. Mon rêve est que ce mensuel qui promouvoit Orléans, ses citoyens et la francophonie à Orléans et en Ontario continue d’exister, et je crois que mon successeur comme rédacteur en chef, Jean-Marc Pacelli, mon pigiste principal depuis le début, saura y arriver. Cependant, le journal dépendra des institutions telles que le MIFO, nos conseils scolaires, nos collèges et nos universités qui nous appuient déjà et des quelques entreprises qui n’ont pas peur de s’afficher en français pour soutenir L’Orléanais.

De mon côté, je resterai engagé dans la francophonie. Né dans la Basse-Ville d’Ottawa et déménagé à Orléans en 1978, avec mon épouse Nicole et mes deux jeunes enfants à l’époque, Brigitte et Alain, je trouvais déjà important que les francophones prennent leur place. C’est pourquoi j’ai fait partie des bâtisseurs du MIFO en devenant le premier président du comité des activités socio-culturelles qui a contribué, avec une équipe dynamique, à donner une image positive et amusante au MIFO en offrant aux francophones et francophiles d’Orléans des activités en français.

En 2011, j’ai cofondé la SFOPHO, et c’est là que je continuerai d’être actif comme président de deux comités. Un de ces comités, le Comité pour l’amélioration de la place des noms francophones à Orléans (CAPNFO), poursuivra la production de textes « La petite histoire… » pour L’Orléanais, la proposition de noms francophones pour des rues, parcs, etc. à Orléans, et l’encouragement de l’usage de l’accent aigu sur le mot Orléans.

Alors que je continuerai mon cheminement en francophonie, j’espère que L’Orléanais pourra faire de même. Longue vie à L’Orléanais!

Arts

  La petite histoire...


Le talent franco-ontarien brille lors du Kaléidoscope

Les mémoires d'un visionnaire franco-ontarien publiés

L'amour compte double, une histoire d'amour humoristique


La petite histoire… de la voie Radisson

L'Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d'Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l'histoire d'Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l'histoire d'Orléans.

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2020 Sherwin Publishing