Samedi 8 février 2020
 
Chercher

 


25 juillet 2019


 


 







Événements



EXPOSITION ARTISTES EN HERBE dans la Galerie d’art Eugène-Racette au Centre culturel du MIFO, 6600 rue Carrière, 613-830-6436. Dans le cadre d’un concours organisé par la Ville d’Ottawa, cette exposition met en lumière les talents de jeunes artistes visuels locaux pratiquant diverses formes d’arts. Vernissage le vendredi 10 janvier de 19 h à 21 h.


39e ÉDITION DE CONTACT ONTAROIS au Centre des arts Shenkman. Plusieurs artistes auront la chance de montrer leur talent, y compris plusieurs artistes franco-ontariens, en plus d’artistes des Maritimes et des Prairies. Pour la programmation complète, visitez le site web : www.reseauontario.ca. Achat de billets : 613-580-2700.


OBJECTIF CINÉMA : « nom à déterminer » à 19 h 30 au Cinéstarz Orléans, 250 boul. Centrum. Coût : 8 $ (adulte) et 6 $ (enfant).


HUMORISTE JULIEN LACROIX « JUSQU’ICI TOUT VA BIEN », à 20 h au Centre des arts Shenkman. Billetterie : 613-580-2700, MIFO.ca ou en personne au 245 boul. Centrum.

 

La petite histoire… du chemin Renaud
Monique Montpetit
Auteure principale (1re partie)
12 décembre 2019

Situé au sud d’Orléans, entre le chemin Mer Bleue à l’est et le chemin Anderson à l’ouest, le chemin Renaud porte ce nom sur toute sa longueur, uniquement depuis 2002. Le 26 mai 1857, à Sainte-Cécile-de-Masham, Québec, deux frères, Charles (1833-1902) et Joseph Renaud (1835-1920), fils de François Renaud et de Françoise Pepin-Lachance) prennent pour épouses Marie Laporte et Marguerite Philippe.

En 1872, ils traversent la rivière des Outaouais et viennent s’installer avec leurs familles sur le lot 14 de la troisième concession du front de l’Outaouais du canton de Gloucester. Charles en occupe la partie nord-ouest, Joseph la partie nord-est.

Au sud de leurs terres se trouve un sol fertile et humide, traversé par les ruisseaux Mud, McCullogh et Green qui émergent de la tourbière Mer Bleue. C’est dans ce secteur qu’on développera, de génération en génération, une culture maraîchère prolifique. Noël Renaud (1868-1954), époux de Rachel Lapierre-Marsan, prendra la relève de son père, Charles, et Victor Renaud (1877-1966), époux de Joséphine Chénier, prendra la relève de son père, Joseph. Les familles Antoine Brazeau, Eugène Beaudoin, Narcisse Giroux, Louis Leblanc, Dollard Levesque, Charles Rhéaume, William Rocheleau et Alexandre Taillefer font aussi partie des premiers habitants francophones de ce secteur.

Pour acheminer leurs produits au marché By à Ottawa, ils devront faire une corvée pour aménager dans ce sol boueux un chemin en terre battue et des ponceaux en bois au-dessus du ruisseau Mud. Selon la carte Belden (1879), le chemin Renaud original s’étend du chemin Kemp jusqu’au chemin Innes à l’ouest. Plus tard, il s’arrêtera à la jonction avec le chemin Anderson. À l’est, le chemin Fourth Line reste embryonnaire à proximité du chemin Boundary (Mer Bleue).

À cette époque, le territoire se divise en deux parties. À l’est, Blackburn Corners, une agglomération à la croisée des chemins Navan et Innes, compte des fermes laitières, parmi lesquelles celle de Joshua Bradley, et un bureau de poste (1876). À l’ouest, Blackburn Station apparaît avec la construction d’une gare en bois (1899) de la compagnie Canadian Pacific Railway (CPR) qui assure les services d’une ligne ferroviaire qui relie Ottawa à Montréal. Située au sud-ouest des chemins Renaud et Anderson, elle est détruite par un incendie en 1953. Vers le milieu des années 1980, la compagnie enlève les rails; aujourd’hui, le sentier Prescott-Russell longe l’ancienne voie ferrée.

Au fil des ans, les enfants des premières familles marchent une distance importante pour fréquenter l’école. En 1924, une école primaire est construite sur une partie de la propriété de Howard Kemp, chemin Renaud, mais avant même l’ouverture, en raison des limites scolaires, on déménage l’école sur le chemin Dolman Ridge, au sud de la tourbière Mer Bleue. En 1950-1951, l’école séparée Notre-Dame-de-Lourdes, école à deux classes, est érigée sur le chemin Renaud, en face des terres Renaud. Elle demeurera ouverte jusque dans les années 1960 quand la Commission de la capitale nationale achète l’établissement scolaire et la loue, en 1968, au Gloucester School Board, avant sa démolition.

Suite le 9 janvier

(Cet article a pu être publié grâce au généreux appui de nos partenaires commerciaux locaux.)

Arts

  La petite histoire...


Patrick Groulx s’en fout drôlement au Shenkman

Ma tante, une comédie de Richard Gratton

Le talent franco-ontarien brille lors du Kaléidoscope


La petite histoire… du chemin Renaud

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2019 Sherwin Publishing