Vendredi 25 novembre 2022
 
Chercher


10 novembre 2022


 


 






Événements



 


Martin Deschatelets : de Harry Potter à Netflix
André Magny
L’Orléanais
3 février 2022

Originaire de Sturgeon Falls, Martin Deschatelets se distingue par ses designs numériques, ses bandes dessinées, sa collaboration avec Disney, mais aussi par les créations qu’il développe au sein de sa compagnie, Expired Comics. Et tel un père Noël dans son atelier, il est en train de peaufiner entre les quatre murs de sa maison à Orléans un jeu vidéo qui devrait prendre vie plus tard cette année.

Après des études au Collège Boréal de Sudbury ainsi que dans la région de Toronto au Collège Sheridan, Martin Deschatelets décroche, à la fin de ses études, un contrat avec IMAX pour un film d’Harry Potter.

« Je ne me souviens plus si c’était le 6e ou le 7e! » Ce dont il se souvient cependant, c’est que ce fut une très bonne école pour ses débuts dans l’animation 3D, alors qu’il devait modeler notamment des paysages, qu’on retrouvera dans Le prince de sang-mêlé et Les reliques de la mort.

Par la suite s’en est suivi un déménage-ment vers Ottawa. Loin de regretter ce changement, Martin Deschatelets constate que les emplois sont mieux rémunérés ici et que le coût de la vie est également moins cher à Orléans. Il s’est d’ailleurs trouvé un emploi au sein de Mercury Filmworks, l’une des grosses firmes canadiennes dans le domaine du numérique artistique. C’est là que l’aventure avec les Studios Disney débute. Récemment, grâce aux contrats décrochés par la firme canadienne, M. Deschatelets a travaillé sur des séries comme Le fantôme et Molly McGee Wiki et Hilda diffusées sur Netflix.

Bédéiste également, l’artiste a produit pour le compte du Réseau du patrimoine franco-ontarien (RPFO) la bande dessinée L’ordre de Jacques-Cartier. Après le premier tome sorti en 2018, le deuxième devrait l’être sous peu. C’est important pour Martin d’avoir aussi des créations en français, « parce que je suis francophone; ça me permet d’avoir des personnages avec une personnalité franco-ontarienne. »

La nouvelle année s’apprête déterminante pour Martin Deschatelets. Bien qu’il ne puisse pas tout dévoiler, le projet d’un nouveau jeu vidéo proposé « à l’un des trois gros joueurs » dans le domaine occupe une place particulière dans son quotidien.

C’est sa propre boîte Expired Comics qui va le produire. Déjà, une première démo est terminée et sera envoyée sous peu à cette fameuse compagnie de production. C’est une création qui a débuté il y a trois ans. « Ce n’est pas un petit projet », lance-t-il fièrement. Outre lui et ses associés d’Orléans, il a également demandé la collaboration d’élèves du secondaire provenant notamment du Collège Algonquin. Huit personnes travaillent sur ce nouveau jeu.

Entre la BD et l’animation numérique, qu’est-ce qui passionne le plus Martin Deschatelets? Visiblement, ce projet de jeu vidéo semble avoir la cote. « La possibilité d’avoir le contrôle sur la direction artistique, la musique » illumine la voix de l’artiste. Qui sait, le fameux jeu vidéo sera peut-être sous le sapin en décembre prochain.

Arts

  La petite histoire...


Un deuxième roman pour Mélissa Balthazar

Une 2e édition virtuelle réussie pour Vision'Art

Martin Deschatelets : de Harry Potter à Netflix


La petite histoire... du Centre récréatif François-Dupuis

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2021 Sherwin Publishing