Jeudi 17 octobre 2019
 
Chercher


17 octobre 2019


 


 







Événements



SOUPER DE STEAK AU PROFIT DU CENTRE MIRIAM (suite à un incendie dans l’édifice où était logé le Centre), organisé par les Chevaliers de Colomb de 17 h à 21 h au sous-sol de l’église Saint-Joseph. Coût : 20 $. Bar payant/bière et vin. Infos : Luc Paquette au 613-266-7563.


LANCEMENT DU LIVRE « BERNARD AIMÉ POULIN, UN PORTRAIT » par Benoît Cazabon. Un dialogue entre l’auteur et l’artiste, de 13 h 30 à 15 h 30, à l’Institut canadien-français d’Ottawa, 316 rue Dalhousie. Entrée libre. RSVP : rhealsabourin@rogers.com.


OBJECTIF CINÉMA : « DÉRIVE » drame familial québécois à 19 h 30 au Cinéstarz Orléans, 250 boul. Centrum. Coût : 8 $ (adulte) et 6 $ (enfant).


BINGO DES TAMALOUS à 13 h au RAFO, 3349 chemin Navan. Un maximum de 5500 $ à gagner. Coût : 55 $ par personne. Achetez vos billets à l’avance ou par tél. au 613-834-6808. Aucun billet ne sera vendu à la porte. Les portes ouvriront à 11 h 30. Renseignements : info@rafo.ca. Permis # M820273.

 


Luce Dufault, native d’Orléans, de retour aux sources
par Mélodie Maxwell
30 mai 2019

La puissance vocale de Luce Dufault a récemment séduit les oreilles de la communauté d’Orléans. Le 10 mai dernier, l’église Saint-Joseph d’Orléans a eu la chance d’accueillir la chanteuse, de retour dans sa ville natale.

Il est évident qu’il fut un plaisir pour elle de revenir à Orléans pour partager sa passion : la musique. De pop rock à du folk contemporain jusqu’aux belles chansons empruntées du répertoire québécois, lesquelles on aime tant, le public a goûté à tout. Elle a présenté plusieurs de ses propres titres les plus connus tels que Soirs de scotch et Belle Ancolie. La chanteuse a aussi présenté sa version de quelques chansons qu’elle admire beaucoup, soit Mon Dieu d’Édith Piaf, Both Sides Now de Joni Mitchell, You’ve Got a Friend de James Taylor et At Last d’Etta James en y ajoutant ce qu’elle appelle « sa petite sauce ».

À ce jour, elle a sorti neuf albums qui ont tous eu beaucoup de succès. Ayant une carrière professionnelle dans l’industrie de la musique, qui a débuté à Aylmer, Québec en 1989, elle s’est bâti tout un club d’admirateurs qui lui sont toujours fidèles. D’ailleurs, le public est très reconnaissant qu’elle soit revenue à Orléans. En remerciant l’auditoire de leur présence au spectacle, l’artiste a mentionné, « même après 30 ans, vous êtes fiables ».

Luce Dufault est humble, charmante et très talentueuse. Elle est la preuve qu’un spectacle n’a pas besoin d’être extravagant pour être excellent. Dans son cas, la simplicité l’a emporté. Pour l’interprète, un micro et l’accompagnement d’une guitare et d’une contrebasse ont suffi. Les lumières des projecteurs ne faisaient pas qu’illuminer la scène; ils ont fait rayonner son talent devant les yeux du public. L’artiste a ravi la foule en chantant des notes à la fois impressionnantes, émouvantes et magnifiques.

Cette star, qui a paru dans quelques pièces de théâtre musical, a réussi à faire rigoler le public tout au long du spectacle. Notamment, au début de la soirée, elle expliquait qu’elle avait beaucoup de parenté dans la salle. « Ça me fait plaisir, mais ça me stress à l’os! », a partagé la vedette en riant. Par la suite, elle s’est assurée de la présence de sa mère en demandant : « Mom t’es là ? ». De plus, elle a raconté l’histoire derrière la chanson Will James, son grand-oncle Ernest Dufault.

Le spectacle a aussi eu de beaux moments émotionnels. D’ailleurs, la chanteuse a une grande facilité à connecter avec son public au travers de la musique. Lorsqu’elle a interprété You’ve Got a Friend, elle a pointé son micro vers l’auditoire afin de le faire chanter avec elle. Cette participation avec le public était un moment inoubliable et magique.

Tout compte fait, le spectacle fut une soirée remplie d’amour et de musique éblouissante à Orléans. Après avoir diffusé de la joie à travers les chansons, l’artiste a reçu une ovation debout. Comme prochaine étape pour Luce Dufault, on peut s’attendre à la sortie d’un nouvel album de chansons originales et à une tournée au Québec l’an prochain.

Ce spectacle a permis de recueillir plus de 2000 $ pour les rénovations de l’église.

(Cet article a pu être publié grâce au généreux appui de nos partenaires commerciaux locaux.)

Arts

  La petite histoire...


Le talent franco-ontarien brille lors du Kaléidoscope

Les mémoires d’un visionnaire franco-ontarien publiés

L’amour compte double, une histoire d’amour humoristique


La petite histoire… du parc communautaire de Cardinal Creek

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2019 Sherwin Publishing