Mardi 21 mai 2019
 
Chercher


2 mai 2019


 


 







Événements


PIÈCE DE THÉÂTRE « ON T’AIME MICKAËL GOUIN! » : comédie, parodie de Encore Spectacle et Théâtre La Marjolaine. Distribution : Marie-Soleil Dion, Mickaël Gouin, Léane-Labrèche Dor et Olivier Aubin; à 20 h au Centre des Arts Shenkman. Billetterie : 613-580-2700, en personne au 245 boul. Centrum.


9e AGA DE LA SFOPHO au Rendez-vous des aînés francophones d’Ottawa (RAFO), 3349 chemin Navan. 17 h 30 : repas léger gratuit pour les membres; 15 $ pour les non-membres, et une carte de membre leur sera remise s’ils le désirent. Début de l’AGA à 18 h 30. Infos : 613-720-2325.


OBJECTIF CINÉMA : « EDMOND » une comédie française de Alexis Michalik à 19 h 30 au Cinéstarz Orléans, 250 boul. Centrum. Coût : 8 $ (adulte) et 6 $ (enfant).


SPECTACLE DE LUCE DUFAULT à 20 h à l’église Saint-Joseph d’Orléans dams le cadre de la campagne de financement de la paroisse. Coût : 45 $. Billets en vente au secrétariat de la paroisse et au www.eventbrite.ca.

 

Damien Robitaille met le Shenkman tout feu, tout flamme
par Jean-Marc Pacelli
6 mars 2019

Le 16 février dernier, le chanteur Damien Robitaille a offert une performance haute en couleur au public conquis d’avance qui s’est présenté au Centre des Arts Shenkman.

« Je suis content de ne plus être le seul avec un accent dans la foule! Ce soir, ce sont mes musiciennes qui en ont un », a lancé l’auteur-compositeur-interprète né à Lafontaine, un petit village franco-ontarien situé sur les rives de la baie Georgienne.

Visiblement, Robitaille s’amusait sur scène, comme il a su le prouver lors de son interprétation de Quelles sont les chances? où il demandait à la foule de faire des sons d’instruments de musique… puis d’animaux! Même ses musiciennes n’ont pu retenir leurs rires lorsqu’il a demandé que les spectateurs fassent des howler monkeys (singes hurleurs).

D’ailleurs, le mot d’ordre non officiel de la soirée semblait être « plaisir », alors que les deux heures passées avec l’artiste étaient empreintes d’une joie indéniable d’être sur scène en compagnie d’une foule énergique du début à la fin, qui embarquait dans son jeu.

Nullement égoïste sur scène, le Québécois d’adoption a laissé à Marie-Christine Depestre, sa percussionniste, deux occasions pour qu’elle fasse briller de mille feux sa voix qui a su charmer et renverser le public.

Plus en retrait, la bassiste et choriste Fabienne Gilbert, originaire de Gatineau, a assuré une présence constante tout au long de la soirée.

Bien qu’il soit plus connu pour ses chansons colorées, Damien Robitaille a tout de même présenté deux balades : Le fleuve, qu’il a interprété seul sur scène au piano, et Astronaute.

À l’aube du jour de la Famille, le chanteur a annoncé que des membres de sa famille se trouvaient dans la salle : «Après 15 ans de métier, ils viennent finalement me voir sur scène», a-t-il dit à la blague.

Ironiquement, il a ensuite entrepris Homme autonome, la dernière chanson officielle de la soirée, de laquelle il a eu quelques difficultés à sortir le passage suivant : « Ma famille, c’est une bande de solitaires/Depuis plus de cinq générations/Nous n’avons eu aucune réunion. » Un petit accrochage rapidement oublié et pardonné par une foule qui n’avait aucune envie de voir le spectacle se terminer.

Au total, c’est 19 compositions que l’artiste franco-ontarien a offertes à la foule, sans compter les 5 supplémentaires qu’il a entonnées lors d’un rappel qu’il a qualifié de bien mérité : « Vous nous avez fait un beau cadeau ce soir. Ça fait du bien, vraiment! Ça nous donne le goût de vous faire un cadeau à notre tour », a-t-il affirmé avant de prendre des demandes spéciales.

Si le spectacle s’est terminé sur l’air de Plein d’amour, Damien Robitaille avait aussi visiblement plein d’énergie, lui qui a absolument tout donné et tout laissé sur la scène de la salle Harold-Shenkman.

Le chanteur sera de retour le 2 mai prochain au Centre des Arts Shenkman, lors du Gala des prix Trille Or animé par Vincent Poirier, cofondateur du groupe d’improvisation Improtéine. Damien se voit nommé dans 10 catégories lors de la soirée qui sera diffusée en direct sur les ondes d’Unis TV.

(Cet article a pu être publié grâce au généreux appui de nos partenaires commerciaux locaux.)

Arts

  La petite histoire...


Damien Robitaille met le Shenkman tout feu, tout flamme

Le MIFO dévoile ses visages lors d’une exposition

Contact ontarois, plus que des représentations artistiques

L’univers musical de Yao – l’authenticité à l’état pur


La petite histoire… du parc de la Ferme Cardinal

L’Orléanais présente mensuellement des chroniques historiques ayant trait aux noms francophones des voies publiques, des parcs, des salles et des installations d’Orléans. Ces chroniques sont écrites par la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) www.SFOPHO.com afin de faire connaître le patrimoine et l’histoire d’Orléans.

 
Sections
  Services
Nous joindre


www.orleansonline.ca/Orleanais
745 crois. Farmbrook
Orléans, Ontario K4A 2C1
Téléphone; : 613-447-2829
Courriel : orleanais@orleansstar.ca

 

OrleansOnline.ca © 2001-2019 Sherwin Publishing